Loading...
Musique

Sarasara se dévoile à travers le shibari

Sarasara

Sarasara est une artiste française qui a sorti il y a quelques mois un clip intitulé Into Me See. Dans cette vidéo le shibariste Garth Knight réalise sur elle un incroyable bondage.

Sarasara – musique douce et intime

Expérimentale, énigmatique et atypique, Sarasara offre avec Into Me See une chanson enveloppante et douce pour nous parler de vulnérabilité et de lâcher prise.

« Cela demande beaucoup de courage d’oser être vulnérable. C’est très inconfortable, et on risque évidement d’être rejeté et blessé. Cela exige une pure honnêteté envers soi-même. C’est un exercice très difficile car le seul moyen d’atteindre ce point est de transcender son égo. C’est le seul moyen pour se sentir libre. »

Sarasara

Garth Knight – shibariste ou sculpteur ?

Garth Knight est l’artiste qui a réalisé ce remarquable shibari. Il est venu spécialement d’Australie pour réaliser le clip. Et il a travaillé pendant trois jours sur l’installation et deux jours sur le tournage de la vidéo.

Si vous ne connaissez pas encore les œuvres magistrales de Garth Knight, je vous invite à découvrir son portfolio sur son site Internet www.garthknight.com. Vous serez certainement scotchés par ses installations, véritables oeuvres artistiques entre sculptures de cordes, suspensions shibari et suspensions crochets.

« Lorsque vous êtes suspendus par des cordes, c’est effrayant, cela fait mal, ça brûle. Le premier réflexe est de se concentrer sur quelque chose, autre chose que la douleur. Après quelques minutes, quelque chose de magique se produit, la douleur disparait littéralement. »

Sarasara

Kinbaku et tribalité

Il y a quelques années, Son Lux avait également osé le bondage pour une de ses vidéos. Mais dans Into Me See, on plonge dans une toute autre ambiance bien moins érotique – bien que sensuelle – mais plus spirituelle.

Vidéo très contemplative qui alterne tout en lenteur les gros plans sur les nœuds qui se serrent, le doigt qui glisse sous la corde, les pieds qui lévitent au dessus du sol. Toutefois, il y a très peu de plans larges qui nous permettraient d’admirer l’installation dans sa globalité.

Ce que j’ai trouvé très original, c’est donc cette approche mystique et symbolique. En effet, l’installation comme beaucoup d’autres créations de Garth Knight évoque l’arbre de vie. Certains éléments renforcent cette image : les lueurs vertes et jaunes ainsi que la lumière blanche et éblouissante rappellent la nature et le soleil. Puis les pierres qui jouent le rôle de contre poids et de pendules représentent également la terre.

Enfin, j’adore ce contraste entre simplicité et complexité. D’un côté, il y a seulement trois éléments : la nudité, le chanvre et les pierres. Et de l’autre cet entremêlement complexe de nœuds formant une installation merveilleuse et imposante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Editor's choice
Louva
Bizarre Gallery
Andrea Ropes
La Fessée