Loading...
Films & séries

Marcy Learns Something New – un court métrage SM drôle et fin

Marcy Learns something new

Marcy Learns Something New est un court métrage réalisé par Julia Kennelly. Ce film nous livre une histoire touchante sur une femme prête à repousser ses limites d’une manière peu conventionnelle : en s’initiant au SM.

Marcy Learns Something New

Marcy est enseignante dans un collège. Elle vit seule avec son chien dans une charmante maison en banlieue. Elle a récemment perdu son époux et voit rarement sa fille. Marcy mène une vie plutôt banale, et elle cherche à en sortir en essayant de nouvelles activités.

court métrage SM

Toujours dans la perspective de dépasser ses limites et d’expérimenter de nouvelles choses, Marcy s’inscrit à une initiation à la domination SM. Elle y prend très vite goût et se tourne donc vers les réseaux sociaux pour trouver un partenaire de jeux. Elle rencontre alors Ben, un jeune homme très séduisant. Ce dernier pourrait avoir l’âge d’être son fils… mais ce détails ne l’arrêtera pas. Et c’est ainsi que leur rencontre va permettre à Marcy d’apprendre quelque chose de nouveau…

Ce n’est pas une légende… les ateliers SM existent !

La réalisatrice Kennelly était surprise que des ateliers pour dominatrices puissent exister. Elle a donc assisté à un cours, et elle a été très étonnée de trouver des côtés pratiques et éducatifs. Cette expérience lui a permis de réaliser que le BDSM, bien loin des clichés malsains que nous livrent les médias, permet aux gens de trouver un moyen d’autoguérison, mais surtout une connexion avec leur partenaire.

On nous livre des outils pragmatiques pour réussir – comme utiliser un bandeau pour gagner du temps et réfléchir à la prochaine action. Les expériences des autres étaient à la fois légères et très touchantes, car beaucoup ont gagné de la confiance en eux et ainsi être acteur de leur expérience sexuelle plutôt qu’un simple objet.

Julia Kennelly

Un court métrage SM drôle mais subtil

Marcy Learns Something New est d’une qualité indéniable tant sur l’image, les scènes, mais surtout le jeu d’acteur de la comédienne Rachel Dratch. Cette dernière arrive à moduler habilement ses états d’esprit. En effet, au début du film, elle apparaît fatiguée, lassée de sa vie trop calme. Puis on la voit à la fois nerveuse et amusée. Notamment quand elle doit user du martinet sur le pauvre arrière-train d’un inconnu. Cette expérience qu’elle imaginait certainement passagère au même titre que ses différentes initiations sportives, devient finalement intéressante. Elle se pique au jeu et finit par découvrir des aspects cachés de sa personnalité.

film BDSM

En général, quand un réalisateur utilise l’humour pour parler BDSM, on tombe bien souvent dans l’absurde et le slapstick. Mais ce n’est pas du tout le cas ici. Le ton est beaucoup plus léger et fin. Au final ce qui nous fait sourire c’est surtout cette sincère maladresse avec laquelle Marcy réagit face aux nouvelles situations incongrues. Elle arrive à instiller des touches gaies sans tomber dans le théâtral.

Marcy Learns Something New

De plus ce qui renforce l’aspect authentique de Marcy Learns Something New, c’est le respect avec lequel Kennelly traite ses personnages. Marcy traverse un moment difficile dans sa vie. Et elle cherche un moyen de s’échapper de son quotidien, de se sentir plus heureuse et vivante. Elle expérimente les jeux SM à son niveau et à son rythme. Elle essaie de dépasser ses craintes et ses propres tabous. Mais tout ceci nous est présenté de manière simple sans caricature.

Enfin j’ai trouvé très intéressant que la réalisatrice n’utilise pas les codes habituels : talons hauts, corsets, cuir et latex, etc. pour vêtir ses personnages principaux. Ainsi elle montre que le BDSM ne se limite pas à une question d’apparence. On voit Marcy et Ben prendre du plaisir dans leur jeu de punition simple et improvisé.

La seule frustration que j’ai eu en regardant Marcy Learns Something New… c’est qu’il ne dure que 15 minutes. Et il s’arrête là où l’histoire commençait à devenir palpitante…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Editor's choice
Lady Bellatrix
Louva
Bizarre Gallery
Andrea Ropes
La Fessée